accueil

Qu'est-ce que la S.H.G. ?

Adhérer

Actualité

Quelques articles

Nos parutions

Galerie photos

 
 

août 1944 : la Libération de l'Oise

C'est quelques jours après la libération de Paris, que les troupes alliés entrent dans le département. Elles sont souvent accompagnées par les F.F.I.. Ceux-ci connaissent bien le terrain et ont déjà effectué les repérages des endroits où se trouvent les Allemands. Les premiers accrochages ont lieu dès le 28 août du côté de Betz et de Nanteuil-le-Haudoin. Le 29 août, sont libérées les villes de Crèvecoeur-le-grand, Le Coudray-saint-Germer, Songeons et Marseille-en-Bauvaisis. Le 30, principale journée d'offensive Alliée dans le département, ce sont les villes de Beauvais, Chaumont-en-Vexin, Méru, Noailles, Senlis, Chantilly, Gouvieux, Lamorlaye, qui sont libérées. Il faut attendre le 31 août pour que le nord-ouest du département ne soit plus osus la botte allemande : Formerie, Grandvilliers, Auneuil et Bresles. Enfin c'est en cette même journée que Creil et Pont-Sainte-Maxence sont libérées. Ce n'est que le 1er septembre après de nombreux et durs combats que Compiègne est délivrée. Noyon est la dernière ville libérée le 2 septembre.

 

Bilan alliés FFI allemands
tués 45 55 150
blessés 75 (?) 300
prisonniers     2500
matériel 10 chars   10 panzers

Grande joie dans les villes et communes libérées. Souvent les résistants s'emparent du pouvoir local, en chassant les maires et les conseils municipaux qui ont été nommés par Vichy.

(Source : "1944 - l'Oise libérée" - J-P Besse et Françoise Rosenzweig - 2005 - édité par les Archives Départementales de l'Oise et le Conseil Général.)

 

Vous êtes le ème visiteurs.


 
 

Tous droits de reproductions, d'adaptation et de traduction réservés. © Société Historique de Gouvieux - octobre 2004


 
Design downloaded from FreeWebTemplates.com
Free web design, web templates, web layouts, and website resources!